шаблоны joomla

Nouveauté 2019 au Campus des Métiers de Saint-Benoît

 

l’ouverture du Brevet de maîtrise installateur en équipement électrique. La formation est ouverte aux titulaires d’un Bac Pro MELEC et se déroule sur 2 ans. Contactez le Campus des métiers pour plus d’informations si ce diplôme vous intéresse.

 

 

Mercredi 13 Avril dernier, Clarisse, Laurine, Manon, Marie, Romain, Romane, Simon ,Pierre, Arthur, Guillaume et Jessy se sont rendus au Palais du Luxembourg à l’occasion des 16èmes rencontres de l’apprentissage en présence de Monsieur Gérard Larcher, président du Sénat et de Monsieur Alain Griset, président de l’APCMA (Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat).

Accompagnés d’Hélène Wetzel (Formatrice en Vie Economique et Juridique) et de Jean-Bernard Vanier (Directeur adjoint), les 11 apprentis chocolatiers ont pu apprécier la visite guidée de la « Chambre Haute » de la République.

Entre histoire et architecture de ce palais, les apprentis ont été impressionnés et émerveillés pendant 2 heures. Les détails architecturaux, les anecdotes historiques ont été un moyen de découvrir et d’appréhender ce lieu recouvrant les symboles de la lutte pour l’avènement de la démocratie.

Cette visite était aussi l’occasion d’échanger avec les sénateurs, les sénatrices ainsi que Madame Clothilde Valter (Secrétaire d’État, chargée de la Formation professionnelle et de l’apprentissage) sur le thème du numérique et des nouvelles technologies.

Les questions posées par les apprentis aux différentes commissions du sénat portaient sur 3 axes :

  1. "former par le numérique et les nouvelles technologies"
  2. "former au numérique et aux nouvelles technologies"
  3. "dynamiser l'économie des territoires"

Lors de différentes  tables rondes, 12 questions ont été travaillées et posées directement par les apprentis venus de plusieurs CFA et notamment  celui de l'ile de la Réunion.

Guillaume Laborel, apprenti chocolatier a eu  le privilège de poser une question à la commission des Affaires sociales lors de la table ronde sur « former au numérique et aux nouvelles technologies »

L’idée est de former les apprentis aux évolutions technologiques et à l’usage du numérique dans les métiers, les former à devenir les vecteurs du développement technologique et du numérique dans l’entreprise.

La question posée  par notre apprenti chocolatier était : « Former les apprentis aux outils numériques est une évidence mais pour cela ne semble-t-il pas obligatoire de former avant tout le personnel enseignant, administratif et le tuteur ? ».

Au-delà de la réponse donnée, c’est une vision plus concrète du rôle de citoyen dans notre société qu’ont pu apprécier les apprentis.

Il est possible de voir la vidéo sur ces 16ème rencontres sénatoriales de l’apprentissage via le lien ci dessous:
http://replay.publicsenat.fr/vod/les-matins-du-senat/rencontres-senatoriales-de-l-apprentissage/206811